31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 08:50

 

Viens          retournons là-bas

Dans les champs

les maisons de feuilles abritent encore nos ombres petites.

Regarde        sur ton front        la verte gloire n'est pas flétrie

- l'autre ne fut qu'un rêve -

et dans les vergers

les fruits d'alors n'ont pu décider

sans toi

de se changer en arbre.

 

Viens          mon Rouge          prends tes armes

j'ai mes chardons

et je m'appelle Fleur de cerisier.

 

Le temps n'est rien

il n'y a pas de lits pour nos morts

pas de fin pour nos figures

les corps mentent

les miroirs sont ivres.

 

 

 

Gisèle Prassinos

La Vie la voix

Flammarion

SG