25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 16:47

 

À chaque aurore un arbre s'anime dans la brise

Semblant me saluer avec le petit jour

Et comme il ne peut pas chanter

Des oiseaux vocalisent son bonheur d'exister

Tout à l'heure j'irai m'asseoir entre ses branches

Cherchant près de son cœur de nouvelles racines

 

 

 

Jean-Marc Natel

Poésie 1/Vagabondages, n°25

Le cherche midi éditeur

SG