22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 07:00

 

A travers ses veines de miel,

Le Cœur de la terre monte

Vers l'arc soyeux des bleus infinis.

 

A travers l'ombre de ses mains,

Le Cœur du vent de juillet

Boucle les têtes blondes.

 

A travers l'ombre les nuages pleins d'oiseaux,

Le Cœur de l'arbre épouse

Le grand soleil du jour éternel.

 

 

 

Jean-Guy Pilon

La Fiancée du matin

Editions Amicitia, 1953

SG