4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 11:02

 

Comme vous avez de grands bras,

Forêts, pour capter les nuages

Et pour serrer sur votre cœur

Tous les voyageurs de passage !

 

Qui se lance à votre poursuite

Ne peut jamais vous rattraper :

C'est une merveilleuse fuite

D'ailes, de feuilles, de clartés.

 

Arrêtez-vous, arbres magiques,

Que je repose entre vos branches.

Quand le soleil au loin s'enlise,

Que vous avez de grandes jambes !

 

 

 

Louis Guillaume

Au jardin de la licorne

Delachaux et Niestlé Éditeurs, 1973