10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 06:33

 

 

  

Arbre, beau peuplier, qui bruisses doucement

À la cime du soir ta chanson pâle,

Le souffle de la terre allume les étoiles,

Une nuit d'huile entoure tes rameaux tremblants.

 

 

 

 

Jean Hourlier

Délaissement de la prose  

La Bartavelle éditeur, 2000

SG