30 septembre 2011 5 30 /09 /septembre /2011 06:17
  

Dans la prairie altier marchait un sycomore

il gardait ses moutons aux sons d'un transistor

balançant son feuillage au rythme des musiques

que jettent à tout vent les ondes téséfiques

Un agneau qui tétait engraissant ses gigots

dit : vieux voudrais-tu pas éteindre ta radio

ça fait tourner le lait de ma maman brebis

et c'est mauvais pour moi, moi qui suis son petit

Alors le sycomore prenant son transistor

l'enterre sous ses pieds que l'on nomme racines

c'est pourquoi l'on entend dans les forêts voisines

parfois au fond des bois un petit air de cor

 

 

 

 

Raymond Queneau

Battre la campagne

Gallimard, 1968