2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 07:19

 

L'arbre attendait.

Puis il fit sombre.

 

Il restait là-bas.

L'enfant le regardait.

 

Il dit : il fait nuit.

Et cela dit il rentra

 

On dîna. On veilla.

Et l'arbre ? dit-il.

 

Se demanda l'enfant

Sous le clair de lampe

 

L'enfant à qui l'arbre

Vint fermer les yeux.

 

 

 

 

Mohammed Dib

Œuvres complètes

Tome 1 - Poésies

Éditions de la Différence, 2007