6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 09:46

 

Un homme ratisse des feuilles

en tas dans sa cour, un monceau,

appuyé sur son râteau, il

les brûle absolument toutes.

Le parfum emplit la forêt

des enfants s'arrêtent et respirent

l'odeur qui, dans quelques années,

deviendra nostalgie

 

 

 

Jim Morrison

Wilderness

Traduit par Patricia Devaux

Christian Bourgois Éditeur, 2010

 

 

 

 

 

A man rakes leaves into
a heap in his yard, a pile,
& leans on his rake &
burns them utterly.
The fragrance fills the forest
children pause & heed the
smell, which will become
nostalgia in several years

 

 

The Lost Writings of Jim Morrison

 

SG