20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 06:31
  

Les ténèbres du bois sont

vertes (bien qu'elles soient

des ténèbres).

 

Il faut comprendre :

tout ce qui brille, sans

se voir,

dans le secret des bois.

 

Je traverse le bois

en un songe

aussi vert que la ténèbre

qui l'entoure.

 

 

 

 

Nuno Júdice

Un chant dans l'épaisseur du temps

suivi de Méditation sur des ruines

Traduit du portugais par Michel Chandeigne  

Gallimard, 1996

SG