12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 07:56
  

Rester dans l'immobilité du paysage

Comme un arbre et attendre

 

Raconter interminablement raconter la flamme

du bouleau qui peigne la chevelure du vent

 

Le cri au petit matin d'un oiseau qui salue un

reflet et reviendra dans mille ans

 

(Si une ville folle ne plante pas ses talons de

métal dans la douce pourriture végétale)

 

Comme un arbre

 

Les paupières de la mort flottent comme des

feuilles sur l'étang

 

Paisibles

 

 

 

 

Georges Jean

Parcours Immobiles

le dé bleu, 1995

SG