5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 08:23
  

Le poêle blanc attend

que brûle un feu de chêne.

Le poêle blanc est là

et renaissent des hameaux d'enfance.

 

Y flamberont les visages perdus,

les lueurs, les regards retrouvés.

Y nicheront des paradoxes d'oiseaux.

 

La neige fondra

aussi sûre que la faïence

et s'y fracasseront les siècles d'impatience.

 

 

 

Francis Krembel

Carnet pour habiter le temps

Les Carnets du Dessert de Lune, 2003