11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 06:13

186

 

L'arbre est une leçon de présence,

une leçon sans précédent,

où s'unissent comme en une dimension,

en un temps, un exemple différents,

les questions du souvenir

et les questions de l'oubli.

 

La chanson par contre est toujours

une forme de l'absence,

un écho de la poussière qui se lève

au lieu de la parole qui n'existe pas.

Mais la présence n'est pas la seule magie :

magie est aussi l'absence.

C'est pourquoi l'arbre et la chanson seront toujours ensemble,

bien que l'hiver abatte les paroles et les feuilles. (VI. 30)

 

 

 

 

Roberto Juarroz

Poésie verticale

Traduit de l'espagnol par Roger Munier

Fayard, 1989

SG