1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 06:11

 

Et soudain je vis l'arbre

l'après-respir

Comme s'il naissait de moi

 

Lancé par tout l'incisif des nervures

flambé d'étreinte à chaque espace

fils de terre et de vent

 

Déchiffrer les assauts du bonheur

La pauvreté de nos bras d'homme —

 

 

 

 

Francine Caron

Grandeur Nature

Eklitra, 1989