16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 06:02

 

Ai-je oublié les bois

Les forêts de l'automne

Les forêts de chez moi

Les grandes tristesses humides

Sous la mousse discrète et douce

Le parfum de l'écorce

Et les grandes racines amoureuses de la terre ?

 

Être vaguant et avide

Amer conquérant de l'horizon

Ai-je oublié le chuchotement des clairs-obscurs

Et le silence des grands arbres ?

 

À toujours marcher vers le soleil

Fasciné par ses flammes sauvages

J'ai laissé mes yeux brûler

Et ne distingue plus à présent

Les nuances subtiles

Des tons pastels

 

À trop écouter le vacarme des villes

Je ne sais plus entendre

Le joyeux essoufflement des herbes naissantes

Et le rire des sources furtives

 

Comment rejoindre les grands bois

Et mes souvenirs épars sous les feuilles mortes ?

Je n'ose pas même regarder en arrière

Comment prendrais-je le chemin du retour ?

 

 

 

 

Anne-Laure Cartier

Eaux médiatrices

Saint-Germain-des-Prés, 1983

SG