31 octobre 2017 2 31 /10 /octobre /2017 15:34

 

Arbre nu, arbre sec, de quels secrets perdus es-tu le gardien vigilant, solitaire, figé dans tes branches sans âge ? Autour de toi les hommes s'interrogent. Étais-tu olivier, te souviens-tu d'avoir été figuier avant d'être cette carcasse qui fait peur aux oiseaux ou bien maintiendrais-tu seulement présente l'inquiétude ancestrale devant la nuit si proche et le gémissement soudain des chiens qui, à l'instant, semblaient pourtant de taille à abolir la mort —

 

 

Franck Venaille

Capitaine de l'angoisse animale

Une anthologie, 1966-1997

Obsidiane & Le temps qu'il fait, 1999

SG