5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 06:07

 

Chênes, hêtres et châtaigniers

Se moquent toujours du tremble,

Ils lui crient « ho ! » ou « hé ! »

Dis-nous pourquoi tu trembles ?

 

Le pauvre ne sait pas

D'où lui vient cette manie

Qui fait qu'il ne peut pas

Mener une autre vie.

 

Et comme des doigts craintifs,

Toutes ses feuilles tremblent

Sans raison, sans motif,

Personne ne peut comprendre !

 

Les moindres mots du vent,

Si légers au printemps,

Qui n'émeuvent que l'étang,

L'affolent étonnamment.

 

Chênes, hêtres et châtaigniers,

Riant tous de bon cœur,

Concluent que la forêt

Le fait mourir de peur !

 

 

 

 

Anne Schwarz-Henrich

Au clair de ma plume

Callicéphale Éditions, 2001