1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 06:05

 

Quelque chose qui serait dans le tremblant

Et aussi dans l'immobilité,

 

Quelque chose

D'où les êtres et la parole seraient absents,

 

Quelque chose

Comme s'il s'agissait d'une forêt claire et immense,

Dépouillée de branches et d'oiseaux

 

Une forêt sans ombres et sans murmures,

Une forêt de vides.

 

Oui,

L'impossible serait peut-être bien là,

Dans une forêt de « quelque chose ».

 

 

 

 

Yves Namur

Le livre des apparences

Lettres Vives, 2001