26 août 2012 7 26 /08 /août /2012 06:11

 

L'arbre qui brûle à côté de moi

Sait-il la douleur de la terre qu'il nourrit

 

Corps enténébré

Alourdi de ses ombres

Les serins apeurés

De tant d'éboulis

 

Dans la victoire du vent

Le rameau panse ses blessures

 

Bourgeons contre branches mortes

Floraison contre cendres résolues

 

 

 

 

Tahar Bekri

Les dits du fleuve

Al Manar, 2009

SG