13 mars 2013 3 13 /03 /mars /2013 07:15

 

Forêt givrée, forêt gelée je te redécouvre

après une longue désertion. Tu es figée

de peur d'altérer l'éclat de myriades de petits cristaux

qui font ta magnificence

mais je te reconnais. Jamais tu ne parus plus belle

et plus lointaine rêve d'un soir de fête où luxe solitaire

tu te plais à jouir de ta seule beauté.

 

 

 

Christiane Bertand

Mauves

Les Presses du Massif Central, 1979