12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 06:13

 

Repos des feuilles

au bout des nerfs et des ailes.

 

Un sommeil blanc

le désespoir qui arrive en boitant

une de ses dents est morte

une autre danse

une autre est une branche qui dépasse l'arbre

comme un drapeau

sans ombre.

 

Toutes les dents sont un royaume.

 

J'ai planté des nids

sourds-muets au pied des arbres

dans la nuit dans la pluie dans le sang

à l'orée de la cave

l'azur sentait le caramel.

 

 

 

André Frédérique

Poésie 1 Vagabondages

n° 32, déc.2002