7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 19:16

 

les mots russes sont devenus

des peupliers l'hiver

plus noirs que la terre du fossé

en plein dans la bouche obscure

 

on circule entre eux dans la boue

on a froid de les dire

tandis qu'on rentre à la maison

parmi la syntaxe qui boite

 

 

 

Viktor Krivouline

Poésie 1 Vagabondages n°28

déc. 2001

SG