15 janvier 2014 3 15 /01 /janvier /2014 19:30

 

L'autre de la solitude

est un être en course

 

Dans l'aile à l'autre

l'un reste en suspens

 

Le ralenti d'un tel instant

est une vitesse de sève

qui surpasse la vitesse de sang

en courant après l'arbre

 

 

 

Anne de Staël

Cingles

Deyrolle Éditeur, 1992

SG