26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 07:28

 

L'arbre l'intact

Il est ainsi l'exclamation qui dérange la phrase

La phrase est blanche longue

 

 

Dans le jardin, il porte, l'arbre,

son nom et son passé

Ici il porte son silence

Plus de jardin ni de sud plus de sucre ni de savon ni de joie

L'hiver est mon sel ma saleté

 

 

Dans ce drap trop blanc

le regard est crime sapin droiture

lâcheté  lianes je vous laisse à vos boucles

 

 

La phrase n'est plus que peu de chant

pauvre dans ce billet trop blanc

 

 

Dans ce drap où l'amour

parle nuit soleil

dans le temps d'Ivalo où chante un renne

où je perds tout bagage

tout langage et me jette

dans les langes de la bête où le souffle

parle haut dans l'étable et le lit

Puisque je me souviens

de toi Paul et de toi Jean

qui avez les rimes parmi

 

 

L'arbre régulier singulier

qui écorche la grammaire

à l'école une boule de pierre

à genoux dans le temple devant le grand paon

du ne rien dire

 

 

Le mot pur de feuilles

dans le cahier rayé de toi arbre et de toi phrase

À quoi accorder la dernière harpe

 

 

 

 

Christian Dotremont

Œuvres poétiques complètes

Mercure de France 

 

 

 

 

 

 

 

Alechinsky - Vues Laponie

 

 

Vues, Laponie, plaquette de 22 pages, textes de Christian Dotremont, dessins d'Alechinsky, Appel, Corneille et Jorn. Paris, 1957.

 

commentaires