16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 08:05
  

Rien ne peut déranger

l'ordre profond du monde.

 

Les miens aimèrent

cette terre où vécurent

des siècles de peupliers.

 

Ils vivaient dans la puissante parenté de la terre

comme les arbres

qu'unit une force fraternelle

et travaillaient

dans la connivence des saisons

princes de leur sort

seigneurs des talus et des grèves.

 

Si la mort tombait

ils acceptaient ses rites

condamnés à la nuit

où le destin repose

 

et souffraient d'exister

dans le torse d'un cri

 

 

 

 

Alain Lemoigne

Poètes de Bretagne

Anthologie de Charles Le Quintrec

La Table Ronde, 2008

 

 

 

 

 

maxime lalanne

Maxime Lalanne

Fusain

Musée des beaux-arts, Bordeaux

SG