13 juillet 2013 6 13 /07 /juillet /2013 11:11

 

Galopez dans les pommiers blancs du vert pays

Bêtes d'amour bêtes de feu bêtes de fer

 

Cuirasse en marche arrachez la chair au tapis

Des fleurs et séparez le bourg en deux cratères

 

Ruez-vous sous les pommiers bleus du vert pays

Bêtes de feu bêtes de mort bêtes de fer

 

Cassez la chaîne autour d'un corps et ruisselez

De sang et de douleur carburante sueur

 

Arrachez nos pommiers verts dans le pays brun

Bêtes de feu bêtes d'amour bêtes de mer

 

Éclatez de douleur carburante contre un

Énorme ennemi mort ! On vous a vu passer

 

Sortir des mers pour achever de vieilles guerres

Par un amour ! et tremble au sein la liberté

 

Galopez dans les pommiers clairs du vert pays

Bêtes de mort bêtes d'amour bêtes de terre

 

Vos morts seront placés dans la chambre d'honneur

Couverts d'herbe des champs et de pois de senteur

 

Ruez-vous dans les pommiers nus du pays vert

Bêtes de sang bêtes d'esprit bêtes d'honneur

 

Vos morts seront fleuris dans la chambre du cœur

Comme vous repartez sous l'énorme tonnerre

 

Lorsque le ciel vrombit lorsque le vent fraîchit.

 

 

                                                                Juin 1944

 

 

 

Pierre Jean Jouve

Poésie 1, n°55 à 61, nov. 1978

Le Cherche-Midi Éditeur

commentaires