8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 06:15

 

Il faut aux arbres du soleil

Pour qu'ils nous donnent leur ombrage.

 

L'ombre naît plutôt de la nuit,

Du cri de la chouette effraie.

 

Elle naît de la solitude

Qui s'écoule comme une plaie.

 

Si les humains, dans leur langage,

Confondent l'ombre avec l'ombrage,

 

Arbres, ne soyez pas ombrageux !

Ne faites pas votre tête de bois !

 

Mais prodiguez-nous à la fois

Le repos et la rêverie

 

D'un léger sommeil éventé

Qui, très simplement, nous convie

 

À laisser notre ombre sur le côté.

 

 

 

Pierre Menanteau

Au rendez-vous de l'arc-en-ciel

Les éditions ouvrières, 1981 

SG