24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 08:07

 

Si n'était quelque branche une excuse de l'acte

L'arbre n'aurait jamais osé montrer le poing

Jamais n'aurait osé ce fruit pourpre ce point

Final cette brûlante cire en haut du pacte.

 

Jamais l'arbre n'aurait osé prendre sur lui

L'obscur canal plongeant de ce fruit à ses sèves

N'aurait osé jamais l'insolence d'un fruit

Borgne dirigé vers la broussaille des lèvres.

 

Dans ce jardin d'Éden où tout autre fruit pend

Pourquoi brandirait-il sa pourpre presque bleue

S'il ne puisait sa rage aux boucles d'un serpent

Dont la tête sournoise interroge la queue.

 

 

 

Jean Cocteau

Clair-Obscur

Le Rocher 

SG