19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 09:05

 

elle dit

à la forêt

de feuilles

 

« je suis un cri

d'oiseau ».

 

elle,

une parole blanche

cousue dans la feuille

de l'arbre.

 

 

 

Yves Namur

L'oiseau et l'effacement du jour

Cahiers Froissart, n° 136

SG