16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 07:30

 

Les arbres qui savaient écrire sont partis

transformés en papier

ils lisent le journal du matin sans lunettes

mangent la soupe du soir dans des livres qu'ils penchent de côté

ils donnent de leurs nouvelles une fois l'an à la forêt

le facteur distrait mélange les enveloppes

« je t'attends mon amour » répète l'amandier à fente de velours

« ma rédemption passe par le corps d'une fauvette » clame le cerisier nain

le roseau qui manie la plume avec délicatesse

ajoute une cuillerée d'eau de rose à l'encrier et le boit d'un trait

 

 

 

Vénus Khoury-Ghata

Quelle est la nuit parmi les nuits

Mercure de France, 2004

SG