28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 09:37

 

Si tu sondes l'arbre jusqu'à la flamme

emplis-toi de son silence géométrique.

 

Solidaire de la mousse et du mouvement des feuilles

cherche le rivage sous la neige de l'écorce.

 

Mêle ta bouche à sa perfection confuse

entends le monde dans l'arbre qui transpire.

 

 

 

 

Paol Keineg

Lieux communs suivi de Dahut

Gallimard, 1974

SG