9 octobre 2010 6 09 /10 /octobre /2010 16:37

 

Arbres chair-écorce

           leur balancement

           leur aventure d'air

           et de peau verte

je trace un oiseau

           quelques feuilles

           entre les troncs

j'interroge

           les signes enchevêtrés

           leur double appartenance

           d'ombre et de vent

           leur malheur

           d'antre et de ténèbres

 

pour l'issue lumineuse de l'aubier.

 

 

 

Luce Guilbaud

Auto-portrait à ciel perdu

Tarabuste

SG