27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 16:08

 

Un hêtre au tendre

vert, un vert qui

nous sépare à peine

de l'indicible, un

 

hêtre parmi les

sombres sapins

recueillis autour

de lui - morceau

de jour attaché

à la nuit, lumière

 

que l'ombre extrait

de la douceur

qui veille en elle,

 

lumière emplie

d'inexplicables étoiles,

langage extrême,

adieu et présence

à la fois - lumière

 

 

 

Richard Rognet

Le promeneur et ses ombres

Gallimard

SG