8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 15:53

 

Pourquoi les arbres restent-ils bouche-bée

A l'heure où le soleil se lève

Est-ce l'instant d'adoration

Où les feuilles osent à peine respirer

Même ceux qui longent les murs de la ville

Ont quelque chose de religieux

Dans leur silence

Peut-être regardent-ils l'index du soleil

Tirer des traits au ras des rues

Qui ont couru jusqu'aux limites

Des misères humaines

 

 

Frank Holden

Au pas des arbres

Ed. José Millas-Martin

SG