2 février 2014 7 02 /02 /février /2014 16:14

 

Jardinier, ton pommier

est trop vieux ;

il n'a plus qu'une pomme

à raconter,

il faut en faire du feu

pour te chauffer bonhomme.

 

Oui mais c'est la plus belle

qu'au long des kyrielles,

il ait jamais dorée,

je garde mon pommier.

 

Mais ton pommier, l'ancêtre

est trop vieux ;

il n'a plus qu'une fleur

à se mettre,

il faut en faire un feu

où dansera ton cœur.

 

Oui mais il reste un nid

à la croix d'une branche

mon arbre est plein du lui

cette année, c'est dimanche.

 

Jardinier, ton pommier

est trop vieux ;

il n'a plus une feuille

à balancer,

il faut en faire du feu

pour sécher ton cercueil.

 

Mais la neige y dépose

un semis de colombes ;

pour ce printemps qui tombe

je donnerais mes roses.

 

Jardinier, ton pommier

est trop vieux ;

et il ne fait plus d'ombre

sur le pré,

il faut en faire du feu

pour la nuit où tu sombres.

 

Le rossignol encore

y perche ses violons,

je pense que les morts

boivent à nos chansons.

 

Jardinier, ton pommier

n'a plus de sang

n'a même plus un cri

pour le vent,

faut en faire un brasier

pour brûler ta folie.

 

Sur son écorce morte

deux noms sont enlacés,

comme chouette à la porte

mon cœur y est cloué.

 

 

 

Charles Rambaud

Feu de tout bois

1981

SG