1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 19:02

 

à grands traits se déchirent

les rires abolis

s'élève un calligramme

sur le vol jaune du papillon

 

réparer la distance

partager l'arrogance

d'un chant qui ne finirait pas

 

demain surgit

 

je vous écris

sur l'écorce d'un arbre

il est bien tard

 

 

 

Mireille Fargier-Caruso

Même la nuit, persiennes ouvertes

le dé bleu, 1998

SG