3 janvier 2014 5 03 /01 /janvier /2014 15:34

 

Nous appelons de nos vœux

les arbres qui naviguent dans nos songes

Nous en saurons davantage

quand l'aube aura pris racine.

 

De ces jours à venir,

de ceux rayés de la carte,

qu'avons-nous à dire ?

 

Les pluies, les crues, la lumière

et tout ce que l'on tait

sont la seule réponse

que les mots peuvent offrir

à qui interroge les sources.

 

 

 

Max Alhau

D'asile en exil

Voix d'encre, 2007 

SG