13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 07:26

 

L'arbre est une pensée

au visage révulsé

une traversée des signes

d'une histoire dépouillée de sa jeunesse

et de ses fastes.

 

La couleur a imbibé la mémoire

et descend l'échelle des mots

jusqu'à dessiner

la figure de l'évidence.

 

C'est la main la fulgurance

le sens

la présence au-delà de toute ressemblance.

 

Au ravin des syllabes

des débris de rêves avalent

les feuilles grasses de l'hiver.

 

 

 

Tahar Ben Jelloun

Poème sur une peinture de James Brown

Poésie complète 1966-1995

Éditions du Seuil, 1995

SG