14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 07:07

 

Tourne-toi vers les arbres

dont les dernières feuilles

écartèlent cet automne,

marche à pas mesurés

dans un chemin perdu d’avance.

 

La lumière qui dénude ta mémoire

sera-t-elle encore là

au moment où la nuit

démâtera le jour ?

 

Tu diras de cette marche

qu’elle est comme ta vie,

légère au souffle et aux pas,

sans nécessité ni urgence.

 

 

 

Max Alhau

D'asile en exil

Voix d'encre, 2007 

SG