15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:21

 

Je t’embrasse dans la bonté

Dans le désordre des magnifiques lilas

Entre l’arbre qui pleure

Et la nuit parcourue à bras ouverts

 

Tu n’as pas fini de mourir

Ensemble avec la mer

Et ce palmier si haut

Qu’il porte sa maison

Comme une fête

 

 

 

Christiane Saleh

Chants d’automne

L’Harmattan, 1996

SG