31 août 2013 6 31 /08 /août /2013 06:04

 

Le jour inversé

dans l'exil du regard

 

Geste suspendu

main dressée

dans l'œil de la jument assise

 

Les mauvaises nouvelles

sont engendrées par les nuits brèves

 

On annonce

l'arrivée d'une forêt

chassée de son pays

avec ses oiseaux blessés

ses arbres et amants meurtris

une forêt de terre tiède

enveloppée dans un drap d'argent

offerte à l'étroite nudité des sables

le visage de l'humiliée

est voilé de paille

 

Est-ce le temps de la dernière étreinte ?

 

Sous leurs pas

le pays s'effrite

et la nuit change d'abîme.

 

 

 

Tahar Ben Jelloun

À l'insu du souvenir

Éditions de la Découverte, 1987 

commentaires