31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 06:07

 

La soif a le bourgeon, le bourgeon a la soif

et si l'écorce s'ouvre et la terre s'ouvre,

couvrant l'arbre tous les arbres de poussière,

le jour demeure lourd, l'air extrêmement lourd

la terre se ferme, le torrent fermé va arrière.

l'arrière est asséché ! et l'arrière asséché ! arrière !

La soif qui tenait le bourgeon qui s'ouvrait,

la soif a ravivé toute la plaine. Hier...

 

 

 

Pascal Leray

Cahiers d'études sérielles

Poèmes 2003-2008

Le chasseur abstrait éditeur, 2008

SG