12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 07:06

 

De la sciure maintenant que la terre envahit,

une fois dépecé l'arbre abattu, mais sa vraie trace,

on demeure à l'écart en pressant les poings,

en les relâchant, ce vide entre les immeubles

dont il atteignit les toits, ce vide en la poitrine :

tu dirais « nous », l'espace au creux des paumes

comme des conques innombrables, l'hiver,

répondant à l'haleine, comprendrait « oui ».

 

 

 

Pierre Dhainaut

Entrées en échanges

Arfuyen, 2005

SG