6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 07:07

 

Dans le froid clair

d'un soir d'hiver,

les mains du pommier,

tordues et calcinées

aux morsures du gel,

s'accrochent à la lune

pour lui voler

un peu

de sa pâle chaleur.

 

 

 

Paul Bergèse

Les poches pleines de mots

Éditions SOC et FOC, 2006

commentaires