17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 07:17

 

prenez garde aux arbres de novembre

ils n'aiment que des oiseaux absents

envoient des feuilles sans réponses

qui engorgent les postes pourrissantes

 

prenez garde au ciel de novembre

qui conduit mieux la voix des ossuaires

garde au gel qui ouvre la terre

et libère de lointains tambours

 

des musiques de régiments dissous

vont par les chemins creux de ferme en ferme

prenez garde à l'émoi des draps glacés

aux fleurs moisies des papiers décollés

 

novembre inverse les sapins

enfonce ses piquets jusqu'aux marnes

prenez garde à l'histoire

écrite sur les schistes ardoisiers

 

 

 

Michel Besnier

un lièvre en son gîte

Éditions Folle Avoine, 1982

SG