20 octobre 2012 6 20 /10 /octobre /2012 06:11

 

la feuille est là, au bord de

l'abîme

de l'arbre, en frêle équilibre

entre

le vide et le vide

 

il suffirait de presque rien, d'un

peu

de pluie, d'un coup de vent, lors

d'

une saison malencontreuse :

 

la feuille basculera dans

l'anonymat

de la chute et rejoindra, terre ou

béton, la multitude de ses

sœurs.

 

 

 

Jacques Fournier

Arbrures

L'épi de seigle, 2001

SG