3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 06:08

 

Qui restera debout à la fin de l'automne,

Quand les dernières feuilles frémiront sur le sol

Et que le geste des branches

Apparaîtra plus nu,

Montrant le ciel à travers la torsion des nœuds

Et des bifurcations,

Lorsque se retourne la direction

Où s'allongeait la tige ?

 

Qui restera debout ? Gisant comme les autres,

Face contre le sol, je chercherai l'influx

Des magnétismes qui redressent les arbres

La force

Où se crée chaque instant.

 

 

 

 

René Ferriot

50 ans de Poésie

France Europe Éditions, 2003

SG