17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 06:05

 

Les arbres dorment peu

Sous l'œil bridé de la lune

J'entends la bonté leur échapper

Par bouffées et les échos de leur foi

Cogner contre les vitres

Cloué au plancher

Ma fatigue manque le poids

Qui apaisera mon esprit

Cirées et serrées les planches

ne céderont pas

 

 

 

 

Frank Holden

Au pas des arbres

José Millas-Martin, 1969 

SG