9 juillet 2016 6 09 /07 /juillet /2016 14:18

 

Immobilité des arbres au crépuscule

L'autre monde surgit

Loin

 

Le chemin cesse

Les murs tombent

 

Les oiseaux de velours épient la nuit

 

Tout commence.

 

 

 

 

Georges Jean

Parcours immobiles

le dé bleu, 1995

SG