19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 06:06

 

c'est un matin gonflé d’oiseaux

rien qu’à cause du

hêtre pourpre ébouriffé

qui s’est fait teindre par un figaro

décadent

 

le soleil safrane un haut mur qui

réverbère un carillon je

suis là et je me demande quel

autre miracle j’attends

 

 

 

 

Jean-Claude Pirotte

Le promenoir magique

et autres poèmes 1953-2003

La Table Ronde, 2009 

SG