10 mars 2012 6 10 /03 /mars /2012 07:03

 

Courir...

 

Les rides d'un vieux tronc

suffisaient à ma joie

l'écho ténu des gravillons

réfractait

l'éclat de mes pas

 

Tout ce qui passait

était bon à prendre

même

un restant de lune

entre les toits penchés

 

Même

un filet de voix

tendu

sous l'écorce.

 

 

 

 

François-Xavier Maigre

Dans la poigne du vent

Éditions Bruno Doucey, 2012 

printemps des poètes 2012