21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 07:09

 

   Une sortie en forêt, c'est désagréable : on bute toujours sur une souche et on avance lentement dans l'embouteillage des arbres. Pourquoi ne pas rester dans les villes qui poussent comme des champignons ou encore prendre l'autoroute et regarder les plaines à la gueule de bois s'enivrer de notre vitesse ?

 

 

 

David Dumortier

Ces gens qui sont des arbres

Cheyne, 2003

SG